Assurance habitation : comment la choisir au meilleur prix ?

Au moment d’un déménagement ou de l’acquisition d’un bien immobilier, il vous faut penser à l’assurance habitation. Cette assurance couvre à la fois le bien et son contenu. Elle peut aussi réserver son lot de pièges si on ne connaît pas certains points.

Que couvre une assurance habitation ?

Une assurance habitation permet de protéger votre bien immobilier en lui-même en cas de sinistres, d’incendie ou dégâts causés par des intempéries entre autres. Elle protège également tout ce qui est compris dans ce bien immobilier comme les différents objets et le mobilier.

En plus de cela, l’assurance habitation comprend également une garantie responsabilité civile qui couvre les dommages subis par un tiers et qui ont été provoqués par vous-même, par un de vos proches (enfants ou ascendants), par un de vos employés ou par votre animal de compagnie.

Auprès de quel organisme peut-on souscrire une assurance habitation ?

Il y a une différence de taille entre compagnies d’assurance et banques d’un côté et mutuelles de l’autre. Le but des premières est de réaliser des bénéfices qui seront par la suite répartis sur les actionnaires. Les secondes n’ont pas le même rapport aux assurés car elles ne les considèrent pas comme des clients mais comme des sociétaires. Leur but n’est pas de réaliser des profits.

On distingue par ailleurs quelques assureurs qui opèrent exclusivement en ligne ce qui permet de réduire le coût de son assurance.

Quels sont les points auxquels faire attention avant de souscrire une assurance habitation ?

Si la prime est un élément auxquels beaucoup semblent s’intéresser, celle-ci ne devrait pourtant avoir qu’une importance moindre car elle ne dit rien de la qualité de la couverture. Voici les points les plus importants d’une assurance habitation :

  • Le montant des franchises : les franchises, ce sont les parties que vous devez payer vous-même après indemnisation. Si les primes sont faibles c’est en général parce que les franchises sont élevées.
  • Les plafonds de garantie : les assurances n’acceptent de vous dédommager que dans une certaine limite, à savoir le plafond de garantie.
  • Inclure les garanties nécessaires et exclure les garanties inutiles : il se pourrait que votre habitation requière des extensions de garanties. Ça peut être le cas si elle dispose d’un jardin et d’une piscine. Ces deux éléments sont soumis à divers risques comme les actes de détérioration volontaires ou les conditions météo extrêmes. Une extension de garantie est d’autant plus nécessaire pour votre jardin s’il comporte des plantes rares ou qu’un bassin naturel s’y trouve. Pour ce qui est du contenu de la maison, sachez que les objets de valeur comme les bijoux et œuvres d’art ne sont pas automatiquement protégés par votre assurance habitation et que là aussi, une extension de garantie est indispensable. D’un autre côté, il serait aussi judicieux de vous passer de garanties qui n’ont aucune utilité pour vous afin de réduire le montant des primes.
  • Le mode d’indemnisation des biens : le montant de la prime payée varie en fonction d’une indemnisation suivant le prix d’achat des biens (ou à neuf) ou une indemnisation qui tient compte de la dépréciation des biens au fil du temps. Elle est bien entendu plus élevée dans le premier cas mais l’assuré a la possibilité de choisir ce qui l’arrange le plus.

Top de nos autres articles :